02 Le lynx

1/2

01

Identification:

La couleur et la moucheture du lynx varient passablement d'un individu à l'autre et suivant les saisons. La fourrure devient plus fournie et généralement plus claire en hiver. Autres caractéristiques: ses oreilles pointues, terminées par un pinceau de poils noirs, ses favoris, ses griffes rétractiles rarement visible sur les empreintes au sol, et sa courte queue à bout noir. Bien plus que l'odorat, la vue et l'ouïe sont particulièrement bien développées chez ce prédateur. Son cœur de petite taille ne lui permet pas de poursuivre longtemps ses proie à la course.

Habitat:

Les lynx est un animal essentiellement forestier, qui s'éloigne en général assez peu des lisières. Dans son habitat boisé, ce félidé apprécie pour son refuge diurne les parois rocheuses ou les versants raides et rocailleux. Ceux-ci ne présente aucune difficulté pour cet excellent grimpeur capable d'escalader face à la pente des crêtes escarpées sans fatigue apparente ou de parcourir dans la montagne plusieurs dizaines de kilomètres en une nuit. Évitant en principe l'homme, le lynx a été vu au repos dans des chalets d'alpage, des fenils ou des mazots isolés et temporairement inoccupés.

Répartition:

Le lynx a disparu de Suisse, comme dans la plupart des pays d'Europe occidentale, au cours du 18e (jura, Plateau) et du 19e siècles (Alpes). De 1971 à 1976, 16 lynx (9 mâles et 7 femelles) provenant de Tchécoslovaquie furent réintroduits officiellement dans le Jura et les Alpes. Ceci sans compter quelques lâchés clandestin dans le parc national et peut-être en Valais. En 2000, la population des Alpes valaisanne était évaluée à environ 15 individus adultes seulement. Ceci vraisemblablement à cause de tirs illégaux, car les proies demeurent abondantes.​

03

© 2019  Swin Golf Nax SA, Case postale 44, 1973 Nax          info@swingolf-nax.ch          +41 (0)27 565 14 14

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram