10 Le hibou

1/2

09

Identification:

Le hibou se distingue des chouettes par sa tête surmontée de deux aigrettes de plumes, qu'on prendrait pour des oreilles. Ce géant de la nuit, mesurant plus de 1 m 60 d'envergure pour 2 à 4 kg ne commence sa journée qu'après le crépuscule, et disparaît dès que le soleil montre le bout de son nez. Le hibou est un animal d'une discrétion hors du commun. La structure de leurs plumes leur permet de voler sans le moindre froissement d'ailes. Les premiers mois de l'année forment le meilleure moment pour observer les chouettes et les hiboux. En janvier, mâles et femelles s'interpellent à distance en chuintant leur désir, puis s'accouplent en hululant. En février et mars apparaissent  les premières nichées de petits.​

Habitat:

Le "cloë", comme on l'appelle en patois, nichait dans les parois le long de la plaine où il trouvait un riche éventail de proies: hérissons, lièvres, perdrix dans les vastes prairies, canards, poissons et grenouilles dans les marais encore étendus, bartavelles au pied des coteaux. Mais les restes​ de tétras-lyre et de lagopèdes, trouvés à l'aire de Saillon, prouvent que les ducs montaient à la Grande-Garde, 1500 m plus haut, exploiter la lisière supérieur des forêts. Depuis 1986, la situation semble s'améliorer: la nidification a été prouvée en neuf localités, alors que divers indices (plumes, chants, cadavres de plus en plus nombreux) laisse augurer de la présence en d'autres lieux encore secrets...

Répartition:

La répartition actuelle reflète celle​ des proies: une population de montagne exploite essentiellement les campagnols, les tétras et les lièvres de la lisières supérieures des forêts, tandis qu'à basse altitude quelques couples chassent les canards et les rallidés des marais de plaine.

11

© 2019  Swin Golf Nax SA, Case postale 44, 1973 Nax          info@swingolf-nax.ch          +41 (0)27 565 14 14

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram